Liège et son tsar

Des travaux à la place Saint-Lambert (!) m'ont obligée il y a quelques jours à rejoindre le centre de Liège à pied et m'ont permis de faire ainsi une étonnante découverte. Une grande statue trônait là où je n'en avais jamais vu aucune et l'identité du personnage représenté me laissa pantoise : Pierre le Grand. 

P1110865.JPG

 

Pierre le Grand? Le Tsar de toutes les Russies? Le fondateur de Saint-Pétersbourg? À  Liège il y a 300 ans? 

Le célèbre "Oufti!"  s'imposa à mon esprit titillé de curiosité et déclencha une furieuse envie d'en savoir plus.

Voyons donc!

Dans le souci de moderniser son empire, Pierre le Grand entreprit deux immenses voyages en Europe occidentale. 

 

 

Le premier, en 1697, lui fit découvrir notamment la France (où il fut snobé par Louis XIV, le considérant à la tête d'un pays d'arriérés de peu d'intérêt) et la Hollande où il s'intéressa à la construction navale.  Il dut l'écourter, une révolte s'étant déclenchée en Russie.

Il revint en 1717. Ce périple le mena cette fois dans toute l'Europe. En France, il est accueilli par Louis XV enfant à Versailles et Marly, dont il découvre l'architecture et la fameuse machine de Rennequin Sualem. Il s'en inspirera pour son palais de Peterhof. Les riches Provinces-Unies l'intéressent ; pour les rejoindre, il descend donc la Meuse et arrive à Liège le 27 juin. Il est fêté au Palais des Princes-Évêques où il dîne puis part souper place Verte en admirant un feu d'artifice.

Pierre le  Grand a beau être une force de la nature (il mesure plus de 2 m), la fatigue et les excès en tous genres lui causent des problèmes gastriques et biliaires. Son médecin lui conseille alors de partir prendre les eaux à Spa.

Les bienfaits des eaux de Spa sont connus depuis l'antiquité et Pline le Jeune. Mais c'est la venue du tsar qui va déclencher la réputation mondiale de la ville et sa prospérité en tant que station thermale. Et ce, jusqu'à nos jours, puisque sa dénomination est devenue, sous l'influence des Anglais, un nom commun.

En 1717, il n'est pas encore question de se baigner. On ne fait que boire l'eau ferrugineuse soit au Pouhon, soit à la source de la Géronstère. Toujours excessif, Pierre le Grand y boit souvent plus de 20 verres et redescend ensuite à pied au centre-ville. Il y reste un bon mois, randonnant, festoyant, faisant connaissance avec la population et s'intéressant à l'artisanat local.  Le tsar se promène toujours avec en mains, un petit carnet dans lequel il note tout ce qui lui semble digne d'intérêt... Le traitement lui fait recouvrer la santé, une plaque qu'il fait graver en atteste. Spa lui en sait gré à jamais : le Pouhon, la place attenante et la promenade vers la Géronstère portent désormais son nom.

place.jpgPouhon1.jpg 

 

 

 

 

 

 

ANX-13-0009KL.jpg

spa1032.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spa_So1dJPG.jpg

MONU%20-%20Buste%20Pierre%20le%20Grand%20et%20source.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le séjour bénéfique du tsar de toutes les Russies, Spa devint donc à la mode. On se presse du monde entier pour venir y prendre les eaux, puis y faire des cures thermales. Le chemin de fer accroît la fréquentation ; on y fait construire de superbes hôtels, un casino, des villas modernes... Une vie mondaine se développe.

Affiche-Bains.jpg

pa090201001b.jpg

Spa1.png

 

 

 

 

 

 

On peut voir sur les murs du Pouhon le fameux Livre d'or d'Antoine Fontaine, un tableau de presque 100 mètres de long dans lequel cohabitent de façon anachronique 92 illustres visiteurs. 

livredor.jpg

Notons, pour être complet, que pour fêter dignement le tricentenaire de la fameuse visite, le Pouhon a bénéficié d'une très belle rénovation, transformant notamment le grand jardin d'hiver en un superbe espace culturel. Le classement au patrimoine de l'Unesco est attendu.

Pouhon arrière.jpg

    SPA_Pouhon_Pierre-le-Grand_(4).jpg 

D'autres infos bien intéressantes ici: 

http://www.villedespa.be/ma-ville/services-communaux/cadre-de-vie/travaux/brochurepouhon-ppl-basdef.pdf

BIBL-PH-BLOG-BB-Pierre%20Le%20Grand%20en%20visite%20à%20Brux-Compo-03.png

 

Revenons à Liège qui voulait, elle aussi, commémorer ce fameux tricentenaire de la traversée de la Principauté et le bref séjour dans sa capitale de l'illustre personnage.

1-1200-800-nc.jpgOn festoya donc comme on sait le faire à Liège et puis on érigea en juin dernier la sculpture de l’artiste Alexandre Taratynov, haute de 2 mètres 40 en présence des trois ambassadeurs russes en Belgique ainsi que du descendant direct de l’empereur le Grand-Duc Georges Romanoff et de la Comtesse Marina Tolstoy.

Mais où, me demanderez-vous, où? 

À l'emplacement des anciens degrés Saint-Pierre devenus aujourd'hui la rue Saint-Pierre, en face du Palais des Princes-Évêques, à l'entrée de la passerelle de la Principauté de Liège et à deux doigts de la maison natale de César Franck (tous lieux symboliques!) Voyez plutôt. Elle est là sur la droite...

  

  

P1110860.JPG

P1110863a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avançons-nous, la voici de plus près! 

P1110870.JPG

P1110848.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1110868.JPGP1110849.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Événement certes anecdotique mais qui permit à Spa de conquérir à jamais sa notoriété, et à Liège et sa Principauté d'être traversée et d'avoir accueilli un souverain en quête de modernité.

Et puis, une nouvelle statue à Liège, ce n'est pas si fréquent! 

1280e10959d05df378b400253f97c1d2.jpg

Commentaires

  • Chouette récit et jolie promenade qui me donnent vraiment envie de "revoir" SPA...un peu délaissée depuis notre émigration vers le Hainaut

Écrire un commentaire

Optionnel